ONE

Faire la connexion

Visiter
Visiter

À l’heure actuelle, plus de la moitié de la planète n’est pas branchée à l’internet, et près de 75% de l’Afrique est hors ligne. En quoi est-ce important ? Pour les personnes vivant dans les zones les plus défavorisées du monde, l’accès à l’internet n’est pas un luxe – c’est l’occasion de transformer leur vie. 

ONE, une organisation de campagne et de plaidoyer, s’affère présentement à déployer plusieurs programmes pour combler la fracture numérique. FFunction a été mandatée pour créer une visualisation interactive de données qui souligne et contextualise les principaux constats de façon engageante et facile à partager. 

Nous avons approché le défi en comparant les façons dont l’internet est utilisé dans les régions les plus riches du monde et ce qu’il serait possible d’accomplir avec les mêmes outils et accès dans les pays plus pauvres. Par exemple, chaque mois, plus de 560 milliards de messages textes sont envoyés à travers le monde. Bien sûr, les textos sont utiles pour échanger avec des amis ou recevoir des rappels de rendez-vous. Mais en Afrique subsaharienne, cette technologie pourrait permettre aux femmes qui vivent loin des services de santé de recevoir des conseils pour vivre une grossesse sûre et saine. 

Des visualisations d’ensembles de données examinant sous différents angles les enjeux liés à l’accès internet ponctuent Établir la connexion. Par exemple, une visualisation fait le portrait des populations qui utilisent l’internet, avec un aperçu détaillé de pays africains à travers des séries de petits graphiques (small multiples) pour faciliter la comparaison. 

La pauvreté est sexiste : les filles et les femmes sont frappées plus durement et ont moins d’opportunités de s’en sortir. Il en va de même pour l’accès à l’internet. Les femmes vivant dans les pays les plus pauvres sont beaucoup moins susceptibles d’avoir accès à l’internet que les hommes, et le fossé s’élargit. Visualiser ces données et les mettre en contexte permet d’engager les citoyens, les journalistes et les décideurs afin de comprendre le problème à la fois dans ses grandes lignes et en détail et – espérons-le – d’intervenir pour le résoudre.